Nouveauté

Autour du livre

  • Entretiens & documents
  • Dans les médias

    « Un bref instant de splendeur est un mélange de cauchemar et de rêve américain. De délicatesse et de crudité. [...] Prose suspendue à un fil, oscillant entre terreur et beauté… [...] Ces pages écrites à 31 ans forcent l’admiration. Virtuosité, inventivité des images, art de sculpter le texte en fragments pour évoquer les éclats d’explosifs ou les bris d’une mémoire déchiquetée : s’il tient ses promesses, Ocean Vuong pourrait-il devenir un jour le Baldwin de la cause asio-américaine ?
    Un bouleversant récit de formation. »
    Florence Noiville, Le Monde des Livres

    « Ocean Vuong façonne une langue splendide pour toucher à l’essentiel, questionner au plus profond l’amour filial, la question de la race, de l’identité, de la masculinité et faire sour­dre ces brefs instants de splendeur auxquels fait référence son titre. »
    Stéphane Ehles, Télérama

    « Un bref instant de splendeur est un livre aux racines profondes et aux branches dressées vers le ciel. Un ouvrage beau et cru, terrible mais bercé d'une lumière délicate, qui a fait d’Ocean Vuong une star en Amérique.
    Ce premier roman est un émerveillement. »
    Clémentine Goldszal, Elle

    « Figure de la nouvelle génération de poètes anglophones et porte-parole de la communauté LGBTQ+, le jeune auteur américano-vietnamien puise dans les traumas intimes et collectifs de son histoire pour livrer Un bref instant de splendeur, un premier roman bouleversant. »
    Léonard Billot, Les Inrockuptibles 

    « Un premier roman fascinant sur le déracinement, la violence, l’incommunicabilité. »
    Bruno Corty, Le Figaro Littéraire 

    « Une langue qui surprend sans cesse, par sa précision, ses trouvailles, un lyrisme contrebalancé de désinvolture, et sur l’homosexualité, la maltraitance, une sincérité, jamais prise en défaut : autant d’atouts qui font augurer du meilleur. »
    Élisabeth Barillé, Le Figaro Magazine

    « Ocean Vuong dresse la beauté contre tout. Et, de sa langue scandée, transcende la souffrance des marges, rédimées par la poésie.
    Un premier roman syncopé, déchirant, un chant, presque une prière. »
    Valérie Marin La Meslée, Le Point

    « L’une des voix les plus prometteuses d’Amérique. »
    Stéphane Régy, Society

    « C’est la plus belle langue que j’ai lue depuis très, très longtemps. Un choc. D’une beauté folle. »
    Olivia de Lamberterie, Le Masque et la Plume

    « À la croisée du poème et des mémoires, Ocean Vuong nous livre un éblouissant premier roman qui emporte tout sur son passage. »
    Olivia Mauriac, Madame Figaro

    « Une odyssée de la filiation par le langage, la force des mots. La littérature prouve ici sa nécessité et la collection «Du monde entier» son flair inouï à découvrir les grands auteurs de demain. Bravo pour la traduction. »
    Pierre Bovet, La Croix

    « Le roman dit tout, le deuil impossible, les souvenirs, les regrets et la stupeur de celui qui apprend ce qu’est la mort. Mais aussi la rage et la fierté d’être autre. Des traces de poésie rendent ce texte en prose à la fois ténébreux et solaire. »
    Linda Lê, Mediapart

  • Imprimer

Un bref instant de splendeur


[On earth we're briefly gorgeous]

Trad. de l'anglais (États-Unis) par Marguerite Capelle

Collection Du monde entier, Gallimard
Parution : 07-01-2021
304 pages, 140 x 205 mm
Achevé d'imprimer : 01-10-2020

Genre : Romans et récits Catégorie > Sous-catégorie : Littérature étrangère > Anglo-saxonnes
Pays : États-unis
ISBN : 9782072835964 - Gencode : 9782072835964 - Code distributeur : G02697

Acheter

Recherche des librairies en cours...

À découvrir également

  • 1/